Napolitain au Pastador, coulis de canneberges, chantilly au Pastador et poudre d'orange

  Il y a quelques temps, j'ai reçu deux bocaux de Pastador de la part de mon partenaire (qui porte le même nom). Je n'avais pas eu le temps de préparer une recette avec ce délicieux produit. Chose faite aujourd'hui. 

Et puis, je n'avais jamais acheté, ni utilisé de canneberges fraîches. Du coup, j'en ai acheté ces derniers jours et j'ai découvert cette incroyable acidité. J'ai décidé de les marier au Pastador, qui lui a un goût très puissant en chocolat et très sucré.

Ce dessert était vraiment délicieux. L'acidité de cette petite baie équilibre bien le goût de ce petit gâteau. Il a été validé à la maison, et on s'est bien léché les babines.

Pour 4 personnes (ou un gâteau de 24 cm)

Préparation : 6 h 00

 

Les ingrédients :

 

Le coulis de canneberges

  • 500g de canneberges
  • 50g de sucre
  • 500g d'eau

La génoise nature

  • 100g de sucre
  • 50g de farine
  • 2 œufs
  • 70g de beurre
  • 1/2 sachet de levure

La génoise aux canneberges

  • 100g de sucre
  • 50g de farine
  • 2 œufs
  • 70g de beurre
  • 1/2 sachet de levure
  • 2 càs de jus de canneberges

La chantilly au Pastador

  • 200g de Pastador
  • 40cl de crème liquide entière
  • 2 càs de miel

La poudre d'orange

  • 2 oranges

 

 

La préparation :

  • La chantilly au Pastador

Porter la crème liquide entière et le miel à ébullition. Verser le liquide chaud sur le Pastador et mélanger jusqu'à l'obtention d'un mélange homogène. Laisser refroidir et réserver au réfrigérateur au minimum pendant 4 heures (voir toute la nuit).

  • La génoise nature

Préchauffer le four à 175°C. Blanchir les œufs et le sucre. Ajouter, petit-à-petit, la farine et la levure. Puis le beurre fondu. Mélanger énergiquement.

Enfourner 30 à 35 minutes en vérifiant la cuisson. Laisser refroidir avant de démouler.

  • Le coulis de canneberges

Dans une casserole, déposer les canneberges, l'eau et le sucre. Porter le tout à ébullition à couvert. Les canneberges éclateront. Laisser réduire suffisamment pour que le jus s'épaississe et se transforme en coulis. Passer le tout au chinois afin d'enlever les restes de fruits.

  • La génoise aux canneberges

Blanchir les œufs et le sucre. Ajouter, petit-à-petit, la farine et la levure. Puis, le beurre et le coulis de canneberges. Mélanger énergétiquement.

Enfourner 30 à 35 minutes en vérifiant la cuisson. Laisser refroidir avant de démouler.

  • La poudre d'orange

Zester deux oranges en évitant la partie blanche de la peau. Etaler finement le tout sur un papier de cuisson.

Enfourner à la chaleur minimale du four pendant 30 minutes.

Passer le tout dans un moulin à épices afin de le réduire en poudre. A défaut, écraser les zestes au mortier.

  • La chantilly au Pastador

Battre énergiquement la crème au Pastador jusqu'à l'obtention d'une crème chantilly. Le bec d'oiseau sur le fouet est le signe d'une texture idéale.

  • Le dressage

Sur un disque de génoise nature, disposer une fine couche de Pastador et de coulis de cannerberges. Y coller un disque de génoise aux canneberges. Ajouter une nouvelle couche de Pastador et de coulis de canneberges. Puis, un disque de génoise nature. Sur celui-ci, déposer la crème chantilly au Pastador, à l'aide d'une poche à douille. Saupoudrer de poudre d'orange et déguster.

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0